Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/12/2014

5200mAh ASUS K53E Portable Batterie

Apple met à jour son plus grand iMac pour proposer écran Retina et un affichage 5K (5 120 x 2 880 pixels). Un détail qui change en fait totalement la perception. L'iMac 27 pouces Retina 5K, premier du nom, est une machine d'exception.
L'annonce d'un iMac "Retina" lors de la keynote du 16 octobre 2014, n'a été qu'une demi-surprise (et encore) tant les informations le concernant avaient fuitées. L'attente n'en était pas moins là. Une des questions résidait sur son design. Cet iMac allait-il oui ou non adopter le même aspect que ses prédécesseurs ? La réponse est vite venue : oui.
L'iMac 27" Retina 5K (2014) , puisque c'est son nom officiel, reprend point par point l'aspect de ses prédécesseurs. On retrouve ainsi un encombrement de 51,6 x 65 x 20,3 cm pour cette ordinateur de bureau tout-en-un d'une diagonale de 27 pouces. Les bords sont toujours aussi fins (5 mm), le dos bombé... Nous avons fait le deuil de la disparition du lecteur optique... mais la regrettons toujours. Aussi anecdotique soit-elle de nos jours, courir après un éventuel lecteur oublié dans un tiroir est toujours aussi rageant. L'inclinaison de l'écran s'effectue toujours aussi facilement et de manière aussi souple. La qualité de fabrication et la finition sont toujours au rendez-vous. Un point que l'on ne peut pas nier à Apple.

Le design, même s'il est désormais familier, reste contemporain et agréable à l'oeil. L'iMac est une belle machine. Si l'iMac 27" Retina 5K reprend l'ensemble des qualités esthétiques et fonctionnelles de ses prédécesseurs, il hérite aussi des défauts. La connectique à l'arrière souffre des mêmes faiblesses, que nous pointons à chaque test. Si avec les "anciens" iMac, il aurait été vraisemblablement possible de caser les prises et connecteurs sur les tranches, les bords fins ont rendent désormais impossible cette alternative. La connectique se trouve donc à l'arrière et y accéder nécessite quelques acrobaties. C'est surtout gênant pour les prises à usage courant : USB, lecteur de carte, Thunderbolt.
Si le mini clavier Bluetooth avec la Magic Mouse sont livrés d'office, l'acheteur, s'il passe par le magasin en ligne d'Apple, peut basculer vers le clavier étendu filaire avec le pavé numérique et /ou la Magic Trackpad ou Apple Mouse. Le tout sans aucun surcoût.

L'iMac avec écran Retina n'est pour le moment proposé que dans une seule diagonale : 27 pouces et une seule configuration de base. Pour 2 600 euros, elle propose un processeur Core i5 quadricoeur à 3,5 GHz, 8 Go de mémoire vive (RAM), un disque Fusion Drive de 1 To et une carte graphique de AMD Radeon R9 M290X dotée de 2 Go de RAM DDR5. Pour rappel, la technologie Fusion Drive associe un disque dur mécanique et un disque SSD afin d'optimiser les performances. La gestion se fait de façon totalement transparente pour l'utilisateur, le système d'exploitation se charge de tout. L'OS X est par défaut installé sur le SSD. Il hébergera également les applications les plus souvent utilisées. La machine s'adapte aux usages dans l'optique d'être la plus réactive et rapide possible.

Apple propose en ensemble d'options qui font rapidement grimper le prix de l'iMac 27" Retina 5K. Le passage à un processeur Core i7 quadricaoeur à 4 GHz : 250 euros. Un disque Fusion Drive de 3 To : 150 euros, tandis que choisir un SSD pur d'une capacité de 512 Go ou 1 To vous coûtera 300 ou 800 euros supplémentaires. Pour une carte graphique R9 M295MX avec 4 Go de RAM, toujours de chez AMD, ajoutez 250 euros.

ASUS X53SV Batterie ,

ASUS K53SV Batterie ,

ASUS K53E Batterie ,

Augmenter la mémoire vive fait aussi partie des options disponibles, mais c'est un cas à part. L'iMac 27" reste la seule machine d'Apple donnant encore accès à la mémoire vive. C'est la seule caractéristique évolutive qui ne nécessite pas un choix définitif lors de l'achat. Libre à vous de l'augmenter par la suite si vous en avez le besoin. Les iMac 27", dont le Retina 5K, hébergent une trappe au dos. Une trappe que l'on libère via un petit interrupteur caché dans l'emplacement de la prise d'alimentation. Si vous décidez de passer par le Store d'Apple, ajoutez 200 euros pour passer de 8 à 16 Go et 600 euros pour basculer de 8 à 32 Go.
La connectique, à l'accès fort peu pratique donc, réunit : quatre ports USB 3.0, un lecteur de carte mémoire SD / SDHC / SDXC, deux ports Thunderbolt, un port Ethernet. Seule différence, l'iMac 27" Retina 5K embarque la version 2 du Thunderbolt. Pour le sans-fil, le Wi-Fi ac et le Bluetooth 4.0 ne manquent pas à l'appel.
Avec un score moyen de 12 500 aux tests de Geekbench, cet iMac 27" Retina 5K ne manque clairement pas de puissance brute. Dans les classements, la machine se glisse sans rougir au milieu des machines professionnelles d'Apple. Notre machine de test n'a connu aucun ralentissement sur l'ensemble des tâches que nous lui avons imposées, des plus simples (bureautique, navigation Web...) aux plus lourdes (édition et traitement photo, vidéo, audio). Aucune mauvaise surprise de ce côté-là. Figure de proue de la gamme iMac, l'iMac 27" Retina 5K (même dans cette version de "base") fait honneur au standing de la famille. Si la version la plus accessible délivre déjà ce niveau de performances, il n'y a aucun souci à se faire si vous optez pour le processeur le plus puissant (Core i7 4 GHz). Certains de nos confrères l'ayant testé relève un score de 16 000 au même test Geekbench, c'est plus qu'un des nouveaux Mac Pro "d'entrée de gamme" lancés à la fin de l'année 2013.
Pour les jeux, la question qui se pose est pourquoi Apple n'a pas opté pour les solutions de Nvidia de dernière génération : la série 900 (une Geforce GTX 980). Ce n'est pas une histoire de partenariat, des cartes Nvidia équipent la gamme "classique" des iMac. L'iMac s'en sort cependant avec les honneurs avec les jeux vidéo. Ce n'est pas une machine de "gamers", mais avec sa puissance et sa carte graphique plus qu'honnête, il est parfaitement possible de jouer très confortablement à la plupart de jeux vidéo.
Jusqu'ici, rien qui ne démarque fondamentalement cette iMac des autres. La caractéristique qui le distingue et d'où il tire son nom est la présence d'un écran de technologie Retina. Et l'effet est bel et bien là. Une véritable claque. Imaginez la finesse et la précision des écrans d'iPhone et autres iPad sur une diagonale de 27 pouces ! C'est vraiment impressionnant d'autant plus que la colorimétrie se veut d'un très bon niveau. L'affichage est d'une netteté et d'un réalisme extraordinaires. Même les plus blasés devraient être enthousiasmés par la qualité d'affichage de cet écran Retina. Encore une fois, netteté, précision, contraste, rendu des couleurs sont exceptionnels. Pour ne rien gâcher, Apple a réussi a rendre son écran moins sensible aux reflets.
L'écran dispose d'une définition native de 5 120 x 2 880 pixels (d'où le nom de 5K qui ne correspond à aucune application concrète). Par défaut la résolution est fixée de telle sorte que l'écran affiche une définition équivalente à 2 560 x 1 440 pixels. Il s'agit de la définition des iMac 27" classiques mais avec une densité de pixels multipliée par quatre. C'est de là que vient la qualité et la précision de l'affichage.
Comme pour le MacBook Pro, il est possible de jouer sur la résolution pour sortir de ce mode "Retina" et bénéficier d'un espace de travail plus spacieux. Les définitions de 2 880 x 1 620 pixels et 3 200 x 1 800 pixels sont accessibles, mais pas celle native de 5 120 x 2 880 pixels. Une possibilité que nous apprécions beaucoup pour les travaux d'édition d'images, de montage vidéo et / ou audio. L'ensemble des fenêtres est directement accessible en taille réelle sans avoir à jouer avec le zoom ou devoir basculer d'une fenêtre à l'autre. Elle permet aussi de travailler sur des tableaux d'une taille que nous n'avions pas encore vus sur un écran de 27 pouces, ou d'afficher plusieurs fenêtres d'un navigateur ou d'un traitement de texte côte à côte. Seule condition : avoir de bons yeux. La taille du texte dans ces définitions est assez petite.
Si le design du nouvel iMac 27 pouces ne change pas fondamentalement de celui des générations précédentes, c'est sur l'équipement, et surtout la dalle, qu'Apple a beaucoup travaillé. Ce dernier prend désormais l'appellation Retina et passe en définition 5K, soit cinq fois le Full HD. De quoi nous en mettre plein la vue ?
Sur le plan du design, Apple ne touche pas à l'identité visuelle de son iMac. On se retrouve donc en face d'un tout-en-un intégralement constitué d'aluminium, avec un dos bombé et des bords très fins. Comme sur l'iMac 21,5 pouces, l'ensemble profite d'une finition sans faille. On regrette juste que le cadre de l'écran soit toujours aussi large.

L'iMac est toujours accompagné d'un clavier Bluetooth et d'une souris Magic Apple Mouse. Les remarques que nous avions faites lors de notre test de l'iMac 2012 sont toujours valables. La frappe est donc très agréable, mais l'on regrette un espacement toujours un peu juste entre les touches. Pour ceux qui le souhaitent, Apple propose également un clavier avec pavé numérique, sans surcoût, mais filaire. La souris reste désagréable, avec une préhension peu confortable et un fonctionnement désappointant, quelle que soit l'utilisation (bureautique, navigation Internet, etc.).
Comme sur la version précédente, l'iMac 27 pouces Retina intègre quatre ports USB 3.0, deux ports Thunderbolt, un port RJ45, un lecteur de cartes SD et une prise casque. Une connectique largement suffisante pour la très grande majorité des utilisateurs, mais l'on regrette juste sa faible accessibilité à l'arrière de l'écran.

Comme sur tous les iMac, il ne faudra pas s'attendre à trouver des fonctionnalités TV (pas de tuner TNT) ; un point faible par rapport à ce que proposent les concurrents du monde PC.

La connectivité sans fil est bien sûr présente, avec le Wi-Fi 802.11ac et le Bluetooth 4.0. La force du signal Wi-Fi est assez stable, avec -47 dBm à 5 m, et -53 dBm à 10 m.
Côté dégagement thermique, l'iMac 27" Retina reste dans la veine de son prédécesseur, avec des températures contenues sous la barre des 35°C, le tout dans silence religieux (37 dB(A)).
Comme nous l'évoquions dans un précédent article la dalle PLS dite 5K affiche 5120 x 2880 px. Elle envoie une luminosité maximale de 430 cd/m² et un excellent taux de contraste de 1170:1. Des résultats qui assurent une très bonne lisibilité, quelles que soient les conditions.
La colorimétrie est également d'un bon niveau, avec un DeltaE mesuré à 3 ; un résultat tout de même légèrement inférieur à celui de la génération précédente (inférieur à 2). La température des couleurs est toutefois très bonne (6700 K pour une norme fixée à 6500 K), tandis que le gamma moyen est stable à 2,3.

À l'usage, cet écran délivre une image d'une netteté et d'une précision impressionnantes qui ravira les amoureux ou les professionnels de l'image. Cependant, peu de logiciels prennent réellement en charge cette définition (dont Final Cut Pro). Il faudra donc patienter encore quelque temps pour tirer pleinement parti de cet outil.
Enocre une fois, comme sur les précédents modèles, la prestation audio est d'excellente qualité. La sortie casque est dénuée de distorsion ou de bruits parasites, offre une dynamique élevée et une puissance largement suffisante pour n'importe quels types de casques. La scène stéréo est ample.
Les enceintes situées sous l'écran sont du même acabit. On ne note aucune trace de distorsion, la stéréo est bien présente et le message sonore est détaillé et intelligible. On peut donc s'en servir pour tout type d'activité, de l'écoute musicale au visionnage de films en passant par les logiciels de téléphonie/visiophonie.

ASUS N56V Batterie ,

ASUS N56Vm Batterie ,

ASUS A32-N56 ,

Apple nous a fait parvenir une déclinaison d'entrée de gamme de son iMac 27 pouces. Elle intègre 8 Go de mémoire vive, un processeur desktop Intel Core i5-4690, une carte graphique AMD Radeon R9-M290X et un disque dur Fusion Drive de 1 To.

Cette configuration est la moins puissante du catalogue d'Apple, mais se situerait tout de même au milieu du catalogue d'autres constructeurs. Elle s'en sort donc très bien, avec un indice de performance machine de 148 et se place au niveau de celles à processeur haut de gamme mobile(i7-4710HQ) et logiquement derrière un i7-4770 de bureau. L'écart devient très conséquent quand on compare les performances à celles de l'iMac 21,5" d'entrée de gamme (indice machine de 99).
Cet équipement délivre donc une très bonne expérience utilisateur. La machine n'a pas connu un seul ralentissement durant toute la durée du test. Les programmes les plus lourds, comme Cinebench, s'exécutent rapidement (77 s), tandis que l'export de 100 photographies sous Lightroom se fait en moins de 5 minutes. On apprécie le disque Fusion Drive qui confère au système une très bonne réactivité, avec un démarrage en 12 s et une extinction en 9 s.
Apple a cette fois-ci choisi AMD et sa carte AMD Radeon R9-M290X pour gérer la partie graphique. Elle se base sur une architecture commune à celle de la carte HD7870 qui date de 2012. Elle exploite un GPU Pitcairn avec 1280 unités de calcul, 80 unités dédiées aux textures et 32 unités de rendu (ROP), mais, à la différence de la version desktop, les fréquences de fonctionnement sont de 975 MHz pour le GPU et 1375 MHz pour la mémoire. Comparée au modèle mobile de chez Nvidia, cette carte s'intercale entre une GeForce GTX 870M et une GTX 880M.
Même si le jeu n'est pas l'activité de prédilection de ce Mac, il sera tout de même capable de faire tourner un grand nombre de titres en ramenant bien évidemment la définition au Full HD et avec un niveau de détails allant de "haut" à "moyen".

16:39 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.