Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/02/2015

Batterie neuve de Portable ASUS X72J

HP propose un très grand nombre de modèles, mais le constructeur n'avait jamais proposé un ordinateur portable à destination des joueurs. Voici qui est fait avec l'Omen, un portable 15,6 pouces (39,6 cm) exploitant un tout nouveau châssis et des configurations à base de processeurs Intel et de cartes graphiques Nvdia GeForce.
Pour l'instant, HP ne communique que sur la plus puissante de ses configurations, comprenant un processeur Intel Core i7-4710HQ, 8 Go de mémoire et une carte graphique Nvidia GeForce GTX 860M. Le système de stockage repose soit sur un SSD 128 Go, soit sur un SSHD. Nous avons déjà croisé cette configuration sur un ordinateur portable concurrent : le Gigabyte P34, et elle offre un très bon niveau de performance. La machine accomplira donc n'importe quelle tâche (bureautique, traitement vidéo, etc.) en un minimum de temps. Les jeux ne lui poseront aucun problème non plus, puisque des titres comme Tomb Raider ou encore BioShock Infinite tournent à plus de 40 i/s. Les plus gourmands toutefois, comme Metro Last Light ou Hitman Absolution, tombent sous la barre des 30 i/s. Des jeux de ce type demanderont donc de baisser le niveau des détails affichés d'un cran pour garantir une fluidité satisfaisante.
Pour ce nouveau modèle, la marque a conçu un tout nouveau châssis qui fait la part belle à la finesse (19,9 mm) et à la légèreté (2,1 kg). L'ordinateur embarque également un clavier de type chiclet au rétroéclairage rouge qui comprend 6 touches programmables (pour les macros), ainsi que deux haut-parleurs situés de part et d'autre du clavier.

Le constructeur n'a pas encore communiqué sur la connectique disponible sur ce modèle. La disponibilité en Europe n'a pas été annoncée non plus, mais le HP Omen est disponible actuellement sur le marché américain à un tarif débutant à Batterie Pour ASUS X72J . 
Les moins définition limitée au Full HD, l'ensemble de la connectique déportée à l'arrière, une seule solution graphique disponible.
Sommaire Avec l'Omen, HP, à l'instar de certains de ses concurrents, renouvelle l'univers des PC portables dédiés au jeu vidéo avec des modèles plus fin au design plus sobre, sans trop sacrifier les performances.
Avec l’Omen, HP livre un PC dédié au jeu qui pourrait bien être l’un des plus inventifs en termes de design que l’entreprise ait conçu depuis des années. Ce modèle arrive au terme d’une année riche en nouveautés sur ce créneau, avec des produits et des composants accessibles à tous les budgets. Le HP Omen débute à un tarif de 1 599 euros. Il est largement comparable à l'un de nos modèles favoris dans cette catégorie : le Lenovo Y50. L’un comme l’autre intègrent un processeur Core i7 de 4ème génération, une grosse quantité de mémoire vive, des disques SSD évolutifs et un design plus léger que celui que l’on trouve habituellement sur les PC "musclés" dédiés au jeu vidéo. L’Omen que nous avons testé intégrait 16 Go de RAM et un disque SSD de 512 Go (en France le modèle le plus haut de gamme à 1699 euros se contente de 8 Go de mémoire vive). Les modèles concurrents de Lenovo sont déclinés en versions avec ou sans écran tactile. Pour le même prix que l’Omen d’entrée de gamme (15,6 pouces tactile 1080p), on peut avoir un Y50 avec écran Ultra HD de 3 840 x 2160 pixels.
Ces deux ordinateurs utilisent la même carte graphique, et c’est peut-être ce qui pourrait freiner les joueurs les plus exigeants. Il s’agit de la GeForce GTX 860M, une puce graphique très populaire capable de faire tourner les jeux actuels avec des réglages moyens à élevés. Mais ce n’est pas le dernier cri en la matière, en l’occurrence la GeForce 980M qui est suffisamment puissante pour faire tourner des jeux en Ultra HD. Sur des écrans de 15 pouces, à 1 920 x 1080 pixels, la puce 860M remplit parfaitement son rôle et a passé sans difficulté les tests auxquels nous l’avons soumise.

Le HP Omen bénéficie d'un design aux lignes acérées, de nombreux ports et des grilles de ventilation situées à l’arrière qui apportent une touche d’originalité. Le système offre également de nombreuses options de configuration, notamment un éclairage multicolore et une rangée de touches programmables sur le bord gauche du clavier. Il s’agit aussi de l’un des derniers produits HP arborant le logo Beats Audio. Depuis qu’Apple a racheté Beats, HP a seulement le droit de vendre les produits estampillés du logo "Beats"sortis en 2014 et jusqu’à la fin 2015.
L’Omen est vraiment une agréable surprise, amusant à utiliser et proposé à un prix raisonnable, sans être pour autant une bonne affaire. Difficile de trancher clairement entre le Lenovo Y50 et ce modèle. Notre conseil : si vous voulez un écran Ultra HD, optez pour l’Y50, sinon, choisissez le HP Omen.
Le design des PC pour gamers a évolué. Il est passé des têtes d’alien luminescentes, d'illuminations voyantes et criardes à du noir plus basique. Les deux coexistent, à chacun de choisir son "style". Dans le cas du HP Omen, ce design basique est rehaussé par des grilles de haut-parleur s’allongeant sur les bords droit et gauche du clavier et un capot perforé d’un motif en petits carrés. Le fait le plus notable concernant le design du portable de HP sont les bords biseautés de la coque inférieure et du capot. Elles procure une impression de finesse. La base apparaît plus fine qu’elle ne l’est réellement. Avec 2,1 kg sur la balance et 20 mm d’épaisseur, il est un peu plus fin et léger que l’Y50, mais pas de beaucoup. Ces bords en biseau n’autorisent la présence d’aucun port externe qui sont tous relégués à l’arrière. Cette disposition n’a rien de nouveau, mais elle n’est pas commune. Les grilles d’aération sont aussi situées sur l’arrière, ce qui est une bonne chose pour éviter d’avoir de l’air chaud qui souffle sur la main tenant la souris. Les grilles de haut-parleur s’étirent de chaque côté du clavier avec un éclairage qui peut pulser au rythme d’une musique, d’un film ou d’un jeu. Par défaut, cet éclairage reprend celui du clavier : rouge. Une application permet d’en changer et de définir des zones sur le clavier, en particulier les touches ZQSD. Cette application sert également à configurer les 6 boutons programmables situés sur la gauche du clavier.
Le pavé tactile est plus grand que ce que l’on trouve sur un Batterie Pour ASUS K72F PC portable classique de cette taille. Un design déjà rencontré sur certains HP Envy haut de gamme. Le pavé cliquable fonctionne bien et ce supplément de surface est une bonne chose, mais il faut admettre que pour les jeux souris et manettes seront privilégiées.

Un PC portable pour le jeu se définit en partie par son écran. Celui du HP Oman d'une diagonale 15,6 pouces offre une définition native de 1920 x 1 080 pixels. C'est désormais un standard, et certains modèles s’aventurent sur de l’Ultra HD. L’écran de l’Omen est clair et lumineux, sa surface tactile est réactive, mais il est aussi très brillant. Tellement d’ailleurs qu’il nous a souvent fallu ajuster l’angle pour casser les reflets. La version 1080p du Lenovo Y50 n’est pas aussi bonne en termes d’affichage, mais la variante Ultra HD est équivalente voire meilleure. Le système son labellisé Beats est excellent pour un PC portable de cette taille. Beats se contente de fournir une technologie logicielle à plusieurs modèle HP, pas la partie matérielle.
À l’arrière du châssis, se trouvent les ports USB et vidéo. Certains jugeront cette localisation pratique, d’autres non. Une appréciation qui dépendra beaucoup de la fréquence d’usage et de l’espace dont on dispose pour installer son PC portable. Pas de port Ethernet ! Pour une connexion Internet filaire, il faut utiliser l’adaptateur USB fourni, ce qui laisse encore 3 ports USB libres.

Notre modèle de test plutôt haut de gamme ne rivalise quand même pas avec d’autres PC portables pour gamers comme ceux d’Alienware, MSI et consorts. Mais dans la catégorie des machines de taille moyenne, l’Omen offre des performances solides tant pour les applications que les jeux vidéo. La puce graphique Nvidia GeForce 860M est la même qui équipe les Lenovo Y50, l’Acer Aspire Nitro et l’une de ses variantes est aussi présente dans l’Alienware Alpha. L’Omen a exécuté notre test sur BioShock Infinite en 1 920 x 1080 pixels (niveau de détails élevé) à 51 images/sec. Quant à Metro Last Light, il est passé à 19 images/sec. En réduisant légèrement les réglages sur chacun de ces deux jeux, vous avez la possibilité d'augmenter ces performances. Le Lenovo Y50 Touch Ultra HD a respectivement exécuté ces deux tests à et 19 images/sec. Toujours sur ces mêmes tests, l’Alienware Alpha tourne à 54 et 19 images/sec.

Bien que le HP Omen ne soit pas équipé de la puce graphique la plus puissante du marché, nous avons tout de même trouvé un bon compromis entre les réglages et la jouabilité sur des jeux exigeants comme Far Cry 4, Shadow of Mordor, ce dernier tournant à 49 images/sec avec un niveau de détails moyen et 38 images/sec en niveau de détails élevé, en Full HD (19 92 0x 1 080 pixels).
Le HP Omen a tenu 3 heures et 11 minutes à notre test de lecture vidéo en boucle. Une autonomie inférieure à celle du Lenovo Y50, mais supérieure de 30 minutes à celle l’Acer Nitro. Avec les jeux, l’autonomie sera évidemment moindre.

Les performances de l’Omen surprendront tous ceux qui ne misaient plus sur Asus dans le domaine des PC portables pour le jeu. Ce constat est d’autant plus satisfaisant si l’on se souvient que le constructeur a échoué à tirer parti du rachat de la firme Voodoo PC en 2015. Mais pour en faire une machine vraiment séduisante pour les joueurs les plus exigeants, il faudrait des options de configuration pour l’écran et la carte graphique. Toutefois, avec les options disponibles à partir du modèle de base à 1 599 euros (notamment un SSD plus grand), l’Omen est déjà une première référence solide dans une gamme que nous espérons pérenne.
Quant au trackpad… et bien. C’est un trackpad de portable gamer. Traduction : vous le désactivez au premier démarrage pour brancher une belle souris dédiée au gaming, le vrai.

Blague à part, on sent que Batterie Pour ASUS K53S a beaucoup travaillé sur cet élément. Il se montre assez large (14 cm) et agréable à utiliser. De même, il permet l’ajout de plusieurs profils, qui peuvent chacun déterminer les mouvements de doigts de l’utilisateur. En PC de travail et en utilisation sans souris, l’Omen est donc un bon PC. Le trackpad ne fait pas des étincelles, mais il est correct et très agréable à l’utilisation.

On va crever l’abcès tout de suite : le gros défaut de ce PC, c’est l’agencement du duo clavier/trackpad. Le décalage du clavier pose un gros soucis qui vient tout gâcher : lorsque vous avez les doigts sur ZQSD, la paume de votre main repose directement sur le trackpad. Ainsi, au bout de quelques dizaines de minutes de jeu, votre pauvre main sera en sueur. Un gros point noir qui pourrait rebuter beaucoup de monde, tant il est gênant. Un soucis rageant, quand on s’aperçoit que tout cela aurait pu être évité facilement. Il aurait simplement fallu que HP réduise l’espace entre les touches macro et le clavier principal ou diminue la taille du trackpad et c’était gagné. De même, on se demande si HP a fait tester son Omen à des joueurs avant de le vendre, tant le soucis semble être évident. Le diable se cache dans le détail.

Autre défaut majeur : le bruit. Deux ventilateurs aèrent le châssis grâce à des grilles de ventilation placées derrière l’écran (autour des ports). Et le problème, c’est qu’il font un bruit d’enfer, surtout celui de gauche. Dès que vous démarrerez un jeu, vous aurez l’impression d’être dans un avion au décollage. On exagère un peu, mais c’est presque ça. Un soucis d’autant plus gênant que les hauts parleurs conçus par Beats ne sont pas si bons que ça. Il faudra donc monter le son à fond, quitte à le saturer, afin d’avoir un son correct en jeu. Dommage. Le détail. Le diable. Tout ça.

Mais ce bruit à tout de même une contrepartie. Jamais l’Omen n’a surchauffé pendant notre test. Le châssis en métal a toujours été frais et nous n’avons pas constaté de chaleur au niveau des ventilateurs. Mais on peut tout de même craindre que ces derniers ne tiennent pas sur la durée. Certes, HP propose une garantie d’un an, mais tout de même, nous sommes inquiets sur la durée de vie des ventilos.

Notons également l’inutilité de l’écran tactile. Une dalle tactile qui ne sert pas à grand-chose sur ce genre de modèle non-hybride, malheureusement. Alors certes, la dalle est quasi-parfaite (si l’on fait l’impasse sur l’absence de 4K), mais le tactile ne sert pas. Et c’est d’autant plus dommage que cela alourdi quelque peu le prix de la machine, déjà bien onéreuse.

Côté jeux, l’Omen se débrouille plutôt bien, grâce à des specs plus que convenables. Le PC arrive a faire tourner tous les gros jeux du moment, à condition que vous ne soyez pas trop gourmands sur les specs et les effets de particules, par exemple.

Sur Assassin’s Creed Unity, le jeu fonctionne parfaitement en high à un peu plus de 30 fps, même chose pour Far Cry ou Metro last light. Si votre cœur balance plus pour les MOBA et MMO, vous pourrez vous en donner à cœur joie, Dota 2, Wow, Hots ou TESO fonctionnant parfaitement en ultra à 60 fps.

Nous avons également pas mal joué à ARMA 3 et Skyrim avec cet Omen. Et nous devons dire que nous n’avons eu aucun soucis en Ultra. Contrat rempli pour l’Omen dans ce domaine donc, en disposant de specs solides pour faire tourner de gros jeux (par forcément ultra récents, mais beaux quand même).

Quel dommage que ce PC ne soit pas LE PC portable Batterie Pour ASUS X52J gamer ultime ! Quel dommage, vraiment ! Jouissant de qualités indéniables, l’Omen de HP s’alourdit de défauts bien agaçants, ce qui ne fait pas de lui le modèle tant espéré. Mais il faut considérer l’Omen comme une promesse. Une promesse d’un avenir radieux pour HP s’il corrige les choses qui fâchent.

Mais nous n’allons pas dire non plus que l’Omen est un mauvais produit, loin de là. Mais pour minimum, tournez vous plutôt vers une valeur sûre, quitte à avoir un produit moins nomade. Nous attendons les prochaines version avec impatience, vraiment.

14:02 Publié dans Passions | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.